Œuvres complètes bilingues de Pèire Cardenal

XXX
Dels quatre caps que a la crós

(Chan de Crozada. )
- vers 1201 - 1202 -
( Chanson de Croisade ?)

I

Dels quatre caps que a la crós
Ten l'us sus, vas lo fermamén,
L'autre vas abis, selh de jós,
E l'autre ten vas orién,
E l'autre ten vas occidén;
E per aital entresénha
Que Cristz o a tot en podér.

1

Des quatre extrémités qu'a la Croix,
l'une, en haut, tend vers le firmament,
l'autre, celle d'en bas, vers l'abîme,
et l'autre tend vers l'orient,
et l'autre vers l'occident,
et de cette façon la croix indique
que Christ a tout cela en son pouvoir.

II

La crotz es lo dreitz gofainos
Del rey cuy tot cant es apen,
Qu'om deu seguir totas sazos
Las suas volontatz fazen.
Car qui mais y fay mais y pren
E totz homs qu'ap lui se tenha
Es segurs de bon loc aver.

2

La croix est le vrai gonfanon
du roi dont dépend tout ce qui existe
et que l'on doit suivre en tous temps,
accomplissant ses volontés.
Car plus on agit à son service, plus on reçoit
et tout homme qui à lui s'attachera
est sûr d'avoir une place de choix.

III

Cristz mori en la cros per nos
E destruis nostra mort moren.
E en cros venset l'ergulhos
El leinh on vensia la gen,
Et en cros obret salvamen,
Et en cros renhet e renha,
Et en cros nos volc rezemer,

3

Christ mourut sur la croix pour nous
et en mourant il détruisit notre mort .
Et sur la croix il triompha du Malin
sur le bois même où celui-ci triomphait des hommes,
et sur la croix il fit œuvre de salut,
et sur la croix il régna et règne,
et sur la croix il voulut nous racheter.

IV

Aquest fagz fo meravilhos:
Qu'el leinh on pres mortz naissemen
Nos nasquet vida e perdos
E repaus en loc de tormen;
En cros pot trobar veramen
Totz homs que querre l'i denha
Lo frug del albre de saber.

4

Ce fait fut grande merveille :
du bois où mort prit naissance
il nous naquit vie et pardon,
et repos au lieu de tourment.
Sur la croix, tout homme qui veut bien l'y chercher
peut vraiment trouver
le fruit de l'arbre de la connaissance.

V

Ad aquest frug em tug somos
Que-l culham amorozamen
Que frugz es tan bels e tan bos
Que qui-l culhira ben ni gen
Tostemps aura vida valen;
Per qu'om de culhir no-s fenha
Mentre qu'en a loc e lezer.

5

Ce fruit, nous sommes tous conviés
à le cueillir amoureusement,
car c'est un fruit si beau et si bon
que, qui le cueillera bel et bien,
donnera pour toujours un sens à sa vie.
Aussi que nul ne néglige de le cueillir
pendant qu'il en a l' occasion et le pouvoir.

VI

Lo dous frug cuelh qui la cros pren
E sec Crist vas on que tenha,
Que Critz es lo frugz de saber.

6

Ce doux fruit, le cueille qui prend la croix
et qui suit Christ où qu'il aille,
car c'est Christ le fruit de savoir.


NOTES: Peut être une oeuvre de jeunesse écrite par le jeune ancien clerc encore tout imprégné d'enseignements religieux qu'était alors P.C.
Hymne à la Croix ? Chanson de Croisade ? Chanson allégorique , exhortation à mener une vie chrétienne ? Les avis divergent.
Les évangiles et la littérature latine d'église inspirent ce chant, "essai réussi d'un jeune talent" (Lavaud) :
Matthieu XVI,24 "Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il se renonce soi-même, et qu'il prenne sa croix et me suive: car quiconque voudra sauver sa vie la perdra; et quiconque perdra sa vie pour l'amour de moi, la trouvera." et aussi Matthieu X,38 "... et celui qui ne prend pas sa croix et ne vient pas après moi, n'est pas digne de moi." voir encore Marc VIII,34 et Luc IX,23. C'est peut-être plus dans ce sens évangélique qu'il faut comprendre la tornada finale plutôt que comme un appel à la croisade en Terre Sainte.
Texte souvent choisi pour figurer dans les anthologies.
 
[ Section 1 - Poésie amoureuse ] = [ Section 2 - Poésie politique ] = [ Section 3 - Poésie religieuse ] = [ Section 4 - Poésie morale ]
[ SOMMAIRE ] = [ Chronologie ] = [ Recherches ]